Un an après : des témoignages pour ne pas oublier

Tous ceux qui nous ont quittés, c’est « Toi » par Régine Benvéniste

Nous n’existons pas… par Christine Borde

Même en situation de pandémie, il faut savoir prendre le risque d’une position humaine avant tout par Eric Charlet 

Merci à tous et à toutes, de dire ici votre colère et votre peine par Catherine Le Grand-Sébille

Lettre aux endeuillés par Marie de Hennezel 

Le seul horizon de mon père est sa chambre par Annette Debeba  

On cherche à protéger les corps du virus, au détriment de leurs âmes qui disparaissent un peu plus chaque jour qui passe… par Sabrina Deliry

Interdiction formelle de lui rendre visite par Nacer Djedid 

Laissez les familles accompagner leurs mourants ! par Laurent Frémont 

Ce que nous avons fait enduré à nos aînés afin d’en assumer collectivement la responsabilité par Pierre Grosmaitre

François est mort aux petites heures de la nuit, dans la plus inhumaine des solitudes par Christine Lévêque 

« Au bout de 11 mois, je n’ai plus de patience, et mon impuissance me pèse sur les épaules comme une charge qui m’écrase » par une auteure anonyme

La confiance, chaîne et trame des liens humains par Eugénie Poret  

En EHPAD, depuis 365 jours, fin de vie sonne comme fin de droits, Tribune collective, Le Figaro, 25 février 2021

Ce virus qui nous a empêché de la prendre dans nos bras, de la caresser, de l’embrasser, de lui prendre la main… par un auteur anonyme 

Ne pas pouvoir profiter des dernières années, peut-être de la dernière année de la personne que nous aimons par un auteur anonyme 

On nous a volé et on nous vole encore les quelques moments où nous pourrions échanger par un auteur anonyme 

A-t-on le droit de les abandonner comme ça ? par Isabelle Granthurin 

On vit de grands moments d’inhumanité, le traitement de nos ainés dans la France des droits de l’homme en dit long sur notre société par Corrine Léo

Pendant le 1er confinement, il y a eu 14 000 décès en EHPAD alors que les visites des familles étaient interdites… par Clara Loget

Les résidents de mon EHPAD ont simplement décidé de continuer d’être par Marie-Christine Montandon 

Le confinement a été destructeur pour Marie-Antoinette, 86 ans par Philippe Prince-Demartini